Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

Mouvements sociaux et nouveaux acteurs politiques : incidences sur les pratiques de gouvernance autochtone

Ce numéro est maintenant disponible! Pour un aperçu, cliquez ici

 

PRÉSENTATION

Les contributions présentées dans ce numéro sont le résultat d’un processus de réflexion amorcé depuis plusieurs années déjà dans le cadre d’un projet de recherche auquel ont participé certains des auteur.e.s de ce numéro. Le projet Peuples autochtones et gouvernance a réuni des chercheurs québécois, canadiens et européens dont les travaux ont porté sur les questions théoriques et empiriques dans le contexte plus large de la décolonisation des modes de gouvernance autochtone. L’objectif du projet était aussi de permettre la collaboration directe entre les personnes qui régissent les communautés autochtones, les principales organisations autochtones au Québec, en Alberta, en Ontario et en Colombie-Britannique et l’équipe de chercheur.e.s. D’ailleurs, l’importance de développer des partenariats entre ceux qui sont engagés sur la ligne de front de la politique autochtone et ceux qui mènent les recherches sur ces processus apparaît clairement dans ce volume qui rassemble des études examinant l’incidence des mouvements sociaux et de nouveaux acteurs politiques sur la gouvernance autochtone au Canada.

Les textes présentés dans ce numéro s’inscrivent donc au cœur d’un processus de réflexion sur la gouvernance chez les Premières Nations. Ils proposent de multiples exemples d’une autre gouvernance, et montrent la façon avec laquelle les défis sont relevés et des solutions développées. Un processus de réflexion qui s’inscrit à la fois au niveau des communautés, mais aussi en dehors de celles-ci, dans des régions urbaines ou des régions plus isolées. Un processus qui s’inscrit également dans la refonte de la gouvernance au niveau communautaire et en fonction d’arguments mis en avant par des acteurs issus des mouvements sociaux que l’on pourrait définir comme émergents du fait de leur invisibilité historique. Les modes de gouvernance constituent un enjeu important sur lequel il est primordial de réfléchir.

 

Vous pouvez vous procurer ce tout dernier numéro en version imprimée ainsi qu'en version numérique via le portail Érudit.